L’honora-boule périmé Kamissoko s’en ‘’prend’’ aux journaleux

0
Lamine Kamissoko député du RPG arc-en-ciel

L’assemblée gênante du RPG tenue ce samedi 15 juin, a été dominée par des coups de flèches lancés à l’endroit du Front National pour la Dépense de la Constitution. Les journaleux aussi n’ont pas été à l’abri des critiques acerbes des membres du bureau politique du parti au pourboire.

Le FNDC trouble le sommeil des dealers du RPG ar-en-fiel. En plein sommeil les gars marmonnent parait-il le nom du front. Ce cauchemar en répétition taraude l’esprit des membres du bureau poli-pique du parti. L’installation des structures du front à l’intérieur du bled, crée un vent de panique chez les Rpgistes. Ils accusent les membres du front de tous les péchés d’Israël.

Pour honora-boule La-mine Kamissoko «  ils se donnent des mains avec des groupes de criminels, de bandits pour s’attaquer au bien des gens, ainsi pour provoquer un climat de panique sur toute l’étendue du territoire. Et au même moment qu’ils sont en train de le faire, ils se mettent en rapport avec certaines composantes des forces armées pour que demain quand y’a des troubles généralisés que ce groupe de militaires prenne le pouvoir. Voilà ce que veut le front national ».

Dans la grande mamaya pour défendre l’idée de la nouvelle constitution, le RPG s’arroge d’un autre argu-ment. Cette fois, ils s’attaquent à la loi qui défend la liberté de la presse pour justifier l’idée du 3ème nambara. « Où vous avez vu dans un pays où il n’y a pas de délit de presse ? On dit qu’il n’y a pas de délit de presse c’est pourquoi nous amis frères journalistes se permettent d’insulter n’importe qui dans leurs émissions. Ils n’ont pas de respect pour les ministres, pour le président, ils n’ont de respect pour personne et quand tu les envoies au tribunal on dit non. Ça veut dire quoi ?? Vous voulez qu’on reste dans ça ? Il faut que ça change. La constitution doit changer » lâche en rêvant debout Honora-boule Kamissoko. Allons soloment, vous nous livrez vos intentions peu à peu. La restriction en ce qui concerne la liberté de la presse en fait partie. Toi même tu es périmé et tu t’attaques à des gens que la loi protège juste pour un projet suicidaire. Chacun devrait balayer devant sa porte.

L’idée d’une nouvelle constitution est devenue maintenant l’unique point mise à dégat au sein du parti RPG ar-en-fiel. Au même moment, du côté du FNDC ça clame ‘’Amoulanfé’’.

Mbella Diallo

LAISSER UN COMMENTAIRE