Lundi 13 janvier, journée test pour le pouvoir et le FNDC

0
Image d'archive

Ce matin premier jour de manif non stop du FNDC, l’entrée du centre administratif sous haute surveillanc. Aujourd’hui, pour entrer à Kaloum, il faut accepter de se faire identifier sinon pas d’accès au centre ville puant. La journée d’aujourd’hui est un test pour le pourboire et le FNDC.
Les auto-risés ne savent pas où donner de la tête. Pas de marche, ni de meeting, le FNDC a juste appelé à des manifestations continues à partir de ce 13 janvier. Il faut donc se protéger, cela sous-entend sécuriser l’entrée de Kaloum. Pour eux tant que Kaloum est sauvé, c’est bon.
Un important dispositif sécuritaire est installé au niveau du pont 8 novembre. Tous les motards qui passent par là sont soumis à une vérification d’identité. Ils ont peur que ce ne soient des membres de la section motard. Une chose reste claire et indéniable ; les agents de sécurité ont du pain sur la planche avec ce type de manifestations dispersées dans tout le bled sans aucun itinéraire, point de rassemblements définis.

A la fin de la journée, le bilan se fera et on saura qui du FNDC ou du pouvoir devra appeler l’autre grand-frère. La journée s’annonce cependant tendue, plusieurs affrontements entre farce de désordre et manifestants sont signalés depuis le matin.

LAISSER UN COMMENTAIRE