Mamou : un journaleux ‘’gomboteur’’ jugé pour usurpation de titre et de ponction

0

Ça parait tellement sortir du théâtre. Mais c’est vraiment vrai. Un journaleux est poursuivi à mamou pour usurpation de titre et de ponctions. Ousmane Sot du site www.le factuel.com s’est fait passer pour le corres-pondant d’Espace Foutah en vue de réaliser une interview à Ourékaba dans la préfecture de mamou. Utiliser le nom d’un autre média dénote de la malhonnêteté. Tu as un média mon frère, donc utilise le nom de celui-ci pour te procurer des infos. Il savait peut-être qu’il avait moins de chance de réussir avec le nom de son organe.

Combien de fois on assiste à ça. Il n’est pas rare, c’est même devenu une habitude pour certains journaleux caqueteurs d’utiliser le nom d’autres médias pour avoir une info ou bénéficier du gombo sur le terrain. Sans vergogne, ils se font passer des journaleux de médias dans les quels, ils n’ont jamais travaillé. Ousmane Sot n’a pas eu de chance ce jour-là, parce que selon les informations c’est un habitué des pets. Le dur-recteur d’Espace Foutah a été informé par un technicien de la radio originaire de Ouré-kaba. L’usurpateur a été aussitôt interpellé et conduit à mamou ville.

Les faits remontent au 17 février et le prévenu a comparu mardi 26 février. A la barre, il a reconnu les faits qui lui sont reprochés et s’est confondu en excuse tout honteux. Mais avant il a raconté n’importe quoi « je ne sais pas comment le mot Espace FM a glissé dans ma bouche ». Ta bouche était pleine de gombo pour que ça glisse sans t’en rendre compte ? Il a tellement mangé gombo des gens qu’il ne la maitrise plus. Tu la maitriseras désormais quand la sentence va tomber.

Le pro-crieur a demandé qu’il soit reconnu coupable d’usurpation de titre et de ponctions, de le con-damner à un an de prison assorti de sursis et au paiement de deux millions d’amende. L’argent qu’il eu dans son arnaque depuis le début, il va le dépenser. ça lui apprendra! L’affaire a été renvoyée au 05 mars prochain.

LAISSER UN COMMENTAIRE