Minus-terre des trans-corps : Un projet de transport ferroviaire en gestation

0
Aboubacar Sylla, Ministre des transports

A l’occasion d’une confidence de stress tenue ce mercredi 4 septembre au département des transports, le sinistre a évoqué les difficultés de mobilité des Conakry-cas. Un plan de déplacement urbain notamment de transport ferroviaire a été présenté pour faire face aux problèmes de déplacement.

La mobilité dans la ville exiguë de Con-à-cris se fait d’un mouvement d’ensemble. On dirait un berger et son troupeau qui errent en brousse. Les matins, tout le monde descend au même moment et le soir remonte aussi ensemble. Cela, du fait de la concentration de toutes les activités administratives et économiques du bled à Kaloum et au marché de Madina. A cela s’ajoute les interminables embrouillages qui traumatisent les citoyens. Face à ces tonnes de problèmes de circulation à Con-à-cris, « Nous avons un projet qu’on appelle PAST (Projet d’Assistance au Secteur du Transport). Nous avons demandé à ce projet de se pencher essentiellement et très rapidement sur la résolution des problèmes de mobilité. Par ce que la situation des embouteillages à Conakry, la difficulté de circuler, le temps que l’on prend pour se déplacer sur des courtes distances. Tout ceci est tel, que ça affecte négativement la qualité de vie des Guinéens et notre économie » a reconnu le sinistre des transports Alayi Zigui-zaga mord.

Comme on le dit souvent, ‘’aux grands maux les grands remèdes’’. Ainsi comme soins à ces difficultés de transport, le sinistre a brandi un plan appelé ‘’Plan de Déplacement Urbain de Conakry (PDU)’’ « On envisage pour le déplacement des populations de Conakry à court et moins terme d’utiliser de plus en plus le terrain pour le transport des passagers. (…) Nous avons donc prévu comme projection au niveau de la ligne de chemin de fer qui existe CBK, il est permis un doublement de cette ligne pour permettre d’avoir un train. Le réseau de Conakry expresse, on a prévu 36km qui sépare Conakry de Kabélén. On prévoit qu’il y’ait 17 rames de huit voitures. Qu’il y’ait 43 train par jour et qu’il y’a 2.400 passagers par train. Si ce projet se réalise, on aura 200.000 personnes que cette ligne de terrain de chemin de fer pourra transporter en 24H. On a prévu aussi de développer le transport passager sur la voie Conakry-Dubréka, c’est-à-dire la ligne de chemin de fer de Friguia » a lâché dans l’air ambiant cette foultitude de projet en gestation, le sinistre Zigui-Zaga mord.

Tout ceci, que des promesses en l’air. Mais comme on le dit, qui vivra verra.

Mbella Diallo

LAISSER UN COMMENTAIRE