Mise en place du COCAN 2025 : Bantara Chaud s’en prend à ses détracteurs

0
Bantama Sow ministre des sports, de la culture et du patrimoine historique

C’est devenu une routine chez les sinistres Condébilikas. Désormais chacun va se pointer devant les journaleux pour dire ce qu’il a fait et compte faire. Même si d’autre c’est du bruit seulement. Bantara  chaud qui n’est pratiquement pas un pote des journaleux, s’est tout même plié à cette exigence de communication. Le sinistre des sports, de la culture et du patrimoine histo-rixe, a mis pied dans le plat autour l’organisation de la CAN 2025 à Condébilidougou.

La mise en place récente du COCAN par un arrêté du premier sinistre Don Casse-casse, a fait jaser dans la cité. Des flèches et critiques sont sorties de partout. Tonio de la Lune Souaré président de la FEGUIFOOT et bon samaritain de beaucoup de gueulards s’est vu reléguer au troisième rang du comité. Les bouches qui sont nourries par ce dernier ont déversé leurs venins sur le comité et sur Bamtama.

Pour Petit Sot, la CAN 2025 est une affaire de tous les Condébilikas. Elle ne doit pas être une question de personnes. Il sermonne  « Ce qui est important dans ce comité ce n’est pas la présence de Paul ou de Pierre, mais plutôt de l’objectif à atteindre. Aujourd’hui, tous les Guinéens devraient se donner la main, pour l’atteinte des objectifs. Ces objectifs, c’est la réalisation des infrastructures. On ne parlera jamais du développement du sport, sans infrastructures. Le Burkina a organisé, le Mali et aussi le Sénégal, la Guinée va organiser la Coupe d’Afrique des Nations. Ce n’est pas un problème de Bantama ou de Paul ou Pierre, c’est une volonté politique » lâche le sinistre des sports Bantama Sow qui prend sa revanche sur ceux qui l’ont critiqué.

Pour l’atteinte des objectifs du COCAN, Bantama crie à l’union de tous les Condébilikas.  « Formons une union sacrée, pour obliger les politiques à réaliser les infrastructures en Guinée. Je vous promets que les semaines à venir, vous allez vous rendre compte que nous sommes décidés à organiser la CAN 2025. Personne ne doit imaginer que la Guinée ne peut pas organiser la CAN », s’exclame le Sot.

L’organisation de la CAN 2025 à Condébilidougou est pour le sinistre des sports et du patrimoine historique, un défi à relever pour tous les Condébilikas. Tous les Condébilikas ont les dirigeants à l’œil dans cette affaire.

Mbella Diallo

LAISSER UN COMMENTAIRE