Oumar Tounkara contre la grève annoncée du SLECG, fustige Soumah et sa bande

0
26
Oumar Tounkara secrétaire général adjoint du SLECG

Le deuxième sécréteur gênant du SLECG est en colère. Il trouve inopportune la crève des gens-saignants annoncée pour ce jeudi 09 janvier. Suce-pendu par ses camarades syndicalistes depuis plusieurs mois, ou-marre Tounkara dit à qui veut l’entendre que le SLECG n’est la « propriété de personne ». Agnon !
Ou-marre Tounkara deuxième secrétaire gênant du SLECG ne conjugue plus le même verbe avec ses camarades du SLECG. Pendant que Soûmè et ses gens-saignants s’activent pour la crève de demain jeudi 09 janvier, lui se désolidarise et tacle les grévistes « la grève de demain est inopportune parce que le discours du président a tenu compte de nos préoccupations à savoir; valoriser les primes et redistribuer l’argent issu du recensement et puis organiser les états généraux surtout que le temps de résolution est bien précis premier trimestre 2020. Je crois à partir de cela nous pouvons avoir confiance en l’autorité et espérer et continuer les cours. De grève en grève ç’a fini par affecter le niveau de nos enfants et ça renvoie une mauvaise image de l’enseignant guinéen on va toujours dire qu’il ne peut rien régler par négociations sauf par la grève ». Kabako ! Depuis quand un syndicaliste se soucie du qu’en dira-t-on ?
Il faut rappeler que c’est pour ce genre de déclarations qu’il a été suce-pendu il y a quelques mois. A l’entendre on se rend compte qu’il n’en à rien à cirer « on m’a suspendu pour ne pas que je parle mais je suis obligé de parler. Je suis citoyen, c’est la vie de la Nation. Moi la suspension là ne me dit rien . Je ne suis pas allé au SLECG pour être un béni oui oui d’un individu ou d’un groupe d’individus. J’ai été suspendu parce que j’ai dit que le SLECG n’est pas la propriété de Soumah ».

LEAVE A REPLY