‘’Outrages’’ envers les magistrats : les hommes de robe veulent Damaro à la barre

0
Mohamed Aliou Thiam président de l'association des magistrats de Guinée

L’association des magistrats de Condébilidougou sort de ses gongs. Les dents et les griffes toutes, dehors pour en découdre avec Amadou Damaro Camara. En assemblée gênante ce vendredi 12 avril, les hommes en robes comptent trainer le dépité devant la justice.

Les coups de flèches mêlées d’injures et d’humiliations entre Damaro et le pro-crieur de Kankan Kairaba Kaba, ont mis en boule les magistrats. Pendant un numéro des grandes gueules chez nos confrères d’Espace Fm, le dépité a traité les magistrats de tous les noms d’oiseaux. Tout est parti de l’arrestation du Sotikèmo de Kérouané suite à des violences survenues dans la préfecture. Damaro qui y était serait intervenu pour le faire libérer, comme ça se passe souvent dans ce bled. Le procureur accuse Damaro d’immixtion dans une affaire judiciaire. Ce dernier nie les faits, évidemment.

Cette sortie du président du groupe parle-menteur du RPG est vu comme ‘’outrage’’ envers les magistrats. Comme personne n’est au-dessus de la loi dit-on, même si dans les rangs du pourboire ça peut faire exception, les juges entendent faire regretter Damaro son acte.

L’association des magistrats  à l’issue de son assemblée décide de prendre à bras le corps le cas du dépité Damaro pour le trainer devant les tribunaux.  « Le cas de Damaro, une commission a été mise en place pour préparer la saisine de l’assemblée nationale quant à la levée de son immunité  parlementaire afin qu’il soit jugé conformément à la loi » affirme Mouhamed Aliou Thiam.

Des magistrats Guinéens en réunion

Le Bélébéléba Damaro n’est pas n’importe qui dans le régime de Körö-Condébili. Alors au cas où son immunité n’est pas levée « les magistrats ont décidé d’arrêté de travailler jusqu’à ce que cette revendication soit satisfaite à compter de la saisine de l’assemblée ». D’un ton ferme, lâche le président de l’association des magistrats Mouhamed Aliou Thiam.

Comme personne n’est au-dessus de la loi, on verra si le même cas s’applique au président du groupe parlementaire de la majorité RPG- arc-en-fiel.

Mbella Diallo

LAISSER UN COMMENTAIRE