Fin du sit-in : Séekou Koundouno promet de nouvelles manifestations imminentes ( Direct)

0
Des participants au Sit-in tenant une banderole

La cellule balai citoyen fait un sit-in ce mercredi 19 septembre devant la cour constitutionnelle. Ces acteurs de la société si-vile protestent ainsi contre la procédure de destitution du président de l’institution Kelefa Sale engagée par huit conseillers pas vraiment sages. 

13 heures 30  Au terme du sit-in, le cordonnier de la cellule balai citoyen, en toute rage menace d’en découdre avec les conseillers frondeurs de la cour constitutionnelle. Il promet de secouer tout Condébilidougou « Nous vous informons que les putschistes disent qu’ils vont installer un nouveau président le 27 septembre. Nous vous informons que ça ne sera pas un sit-in, une manifestation, nous les promettons la chaleur et la fraîcheur, ils verront une guérilla urbaine à Conakry et à l’intérieur du pays. Du jamais vu dans l’histoire de la Guinée». Grand on dit je leur promets. Il faut penser à rehausser ton niveau de langue maintenant. Tu n’es plus n’importe qui dans ce bled. Séekou koundounou et sa troupe sont loin d’être à bout du souffle.

Selon ses dires, en complicité avec les dealers politiques du bled, d’autres voies de protestation se préparent « Nous vous informons qu’une réunion stratégique entre les leaders politiques, Cellou Dalein Diallo, Sidya Touré, Faya Milimouno, Lansana Kouyaté et tout ce s’en suit aura lieu sous ma direction. Des actions concrètes en termes de manifestation de rue vont être enclenchées dès ce soir. Je veux vous dire, des manifestations, que ça soit autorisé ou pas, elles se tiendront. Nous dirons aux autorités que ces droits sont non négociables, c’est Dieu qui nous les a conférés, nous les exercerons conformément aux lois de la République. Donc chers citoyens et citoyennes nous vous disons que la lutte ne fait que commencer. Nous demandons à tous nos concitoyens de rentrer tranquillement à la maison. Le mot d’ordre sera donné ce soir. Si nous revenons ici, c’est pour les déloger, et nous passerons par tous les moyens légaux pour les déloger » largue le cordonnier du balai citoyen organisateur du sit-in. Ce sit-in se tenait en protestation de la motion de défiance émise par huit conseillers de la cour constitutionnelle contre le président Kèlèfa Sale.

10 heures 15′ Début du Sit-in vrai vrai. Des acteurs venus de toutes les couches sociales ont répondu à l’appel. Munis de pancartes et de banderoles sur les quelles, on peut lire  »non au d’Etat à la cour constitutionnelle, la stabilité de notre pays dépend du respect de la constitution ». Des gorges en forme de perche scandent haut et fort  » Kèlèfa Sall reste et demeure le président de la cour constitutionnelle, à bas les putschistes, à bas les frondeurs, ne touchez pas à ma constitution. Plusieurs personnes ont répondu à l’appel du balai citoyen.

 »Kèlèfa ne bougera, ceux qui portent ces robes ne représentent pas la Guinée, ce sont des truands, des voleurs » dit Sorya Banc-goura tête de liste de l’UfDê-Gué à mama-tam-tam.

Sorya Bangoura

Oumar Sylla  » on est la pour apporter notre soutien à Kelefa. Tant qu’il est inquiété nous serons là. Ces 8 frondeurs, sorciers et cannibales qu’ils reviennent à la raison. S’ils ont pris de l’argent ils n’ont qu’à bouffer et laisser Kelefa sinon ils seront tous trimballer devant la justice  » largue Oumar Sylla Foniké mengué.

Oumar Sylla alias Fonikè Menguè

 

 

 

 

 09 heures 55 ‘  La devanture de la cour constitutionnelle, c’est là que la cellule balai citoyen compte faire son sit-in pour s’opposer et dénoncer la procédure de destitution du président de l’institution Kelefa Sale engagée par huit conseillers de l’institution. Déjà sur les lieux,  des membres de la société si-vile, des citoyens et militants de partis poli-piques pointent leur nez à compte goutte. Certes ils attendent les retardataires. Un seul pick-up de gens-de-drame est stationné à la devanture. On espère que c’est pour encadrer la manifestation pas pour réprimer.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE