Sous contrôle judiciaire : Aboubakr fatigué d’être prisonnier ambulant

0
Boubacar Diallo Directeur général de la Radio Lynx FM

Aboubakr directeur général de la radio Lynx FM, accompagné des présidents des associations de paresse et de nombreux journaleux a pointé encore dans le registre du doyen des juges d’instructions au TPI Kaloum ce mercredi 4 septembre 2019.

Cette fois ci, les associations de paresse exigent la levée du contrôle judiciaire soumis à notre confrère Aboubakr. C’est pourquoi dans le cadre d’une démarche informelle, les présidents des associations ont rencontré la présidente du tribunal de Kaloum, le procureur général et le président de la Cour d’Appel. Ceux-ci ont promis de discuter avec le juge d’instruction mais ne garantissent rien au journaleux, le juge étant indépendant.

Selon Me Béa, il  y a urgence et péril, parce que les mesures qui ont été prises contre notre client porte atteinte à la liberté de la presse, et d’expression. « Nous avons mené des démarches parallèles qui à notre avis peuvent porter effet dans le cadre d’une bonne administration de la justice. Parce que chacun peut un peu pour éviter l’arbitraire. Nous avons l’espoir que les choses vont avancer progressivement et que l’objectif que nous poursuivons maintenant va être obtenu qui n’est autre que la levée du contrôle judiciaire contre Abou Bakr qui pour nous est manifestement arbitraire et voire inopportun. Parce que c’est un citoyen libre de surcroit, un journaliste qui exerce un métier connu de tous » a dit Me Béa.

Diallo Kolenkè

LAISSER UN COMMENTAIRE