Taran réussira-t-il là où Gassama a échoué ?

0
Mamadou Taran Diallo ministre de l'unité nationale et dela citoyenneté

Dans un décret lu au journal de la télévision nationale ce mardi 27 novembre, Mamadou Taran Diallo a été nommé sinistre de l’unité nationale et de la citoyenneté. Il remplace Kâwou Diâka qui a démissionné le 14 novembre dernier. Jusqu’ici, Le p’tit hibou Cas-marrant assurait jusque-là l’intérim à ce minus-terre.

Le sinistre démissionnaire est parti après plusieurs mois de divergences de poings de vue avec ses pairs du gouverne-et-ment et de son boss d’en haut en haut. Taran Diallo fondateur de l’association guinéenne de la transparence arrive à la tête de ce département à un moment où le bled est embourbé dans une crise de plusieurs mois qui peine à se terminer. Tant sur le plan politique, que sur le plan social, les choses vont mal. Son prédécesseur était d’ailleurs engagé dans la résolution de la crise avec les gens-saignants, et il jouissait d’une grande confiance de la part des hommes politiques de tous les bords. Taran Diallo réussira-t-il à incarner tant soit peu un homme de confiance aux yeux des hommes politiques ? Ses déclarations et surtout ses actes nous le démontreront les prochaines semaines.

Le bled est miné par des conflits d’intérêt mais surtout par des conflits causés par le communautarisme et l’ethnocentrisme qui vivent leur plus belle époque à Condébilidougou.

La réconciliation, l’entente devront être ses priorités. Il sera surtout vu comme un pont entre dirigeant et dirigés. Chose que son prédécesseur a tenté de faire pendant les six ans qu’ils a passés à la tête de ce département, hélas ça n’a pas réussi. Taran Diallo est cependant connu comme étant un homme pondéré et serein. Il a été membre du con-seuil national de la transition. Il a également occupé le poste  président de la coalition « Publiez ce que vous payez ». Il a du pain sur la planche. Il devra nous prouver de quoi il est capable.

Diami-latouuri

LAISSER UN COMMENTAIRE