Vers la reprise des négociations syndicat-gouvernement

0
Image d'archive

Après la libération des gens-saignants arrêtés en marge de la crève du SLECG ont été libérés jeudi, les négociations entre le syndicat et le gout-vainement pourraient reprendre très prochainement. Annonce a été faite par Abdoul’aïe Sot sécréteur gênant de l’USTG centrale à laquelle est affilié le SLECG.
C’était la condition à la reprise des négociations entre syndicats et auto-risés. Elle est remplie. Les gens-saignants arrêtés en marge de la crève du SLECG ont quitté l’enclos de coronthie. Abdoul’aïe Sot patron de l’union syndicale des travailleurs de Guinée annonce qu’une réunion se tient dans la journée pour faire un point de la situation.
Cependant même après que leur préalable à la reprise du dialogue soit rempli, le gout-vainement n’a toujours pas réagi « normalement les négociations doivent reprendre. Mais comme le gouvernement n’a pas réagi d’abord on attend. On a déjà envoyé le courrier pour faire part de notre condition. La condition étant maintenant remplie, Il faut qu’on retourne autour de la table pour échanger ».
Un pas franchi certes, mais le plus difficile est à venir. Autour de la table, ils discuteront d’un sujet délicat ; le pognon. Les gens-saignants veulent 8 millions et le gouvernement dit #amoulanfé. C’est le seul moment où ils prononcent le mot Amoulanfé.

LAISSER UN COMMENTAIRE